Skip to main content

Full text of "PERE UBU 870"

See other formats


www.pereubu.be 



Hebdomadaire satirique independant - TOUS LES JEUDIS - n° 870 - 19eme annee 



13 Mars 2008 - 1,50 Euros 



LA MACARENA 

A PERDU SON GILLE 

ABINCHE... 



PERE 



I 



I 



VATELLE 

RETROUVER 

SON JULES A FOREST ? 



SCOOP : ARENA CONFOND PRIVE ET PUBLIC [4] 




LES 7 PECHES CAPITAUX 

DU FRANKENSTEIN DES FINANCES 




Marco Van Hees, 
le meilleur ami 
de Stratego 

Reynders vient 
de sortir un 
nouvel opus sur le "Frankenstein 
des finances". Ubu en a lu les 
meilleures feuilles et vous dresse 
un portrait en 7 peches capitaux. 

1 . La pression fiscale augment e 

Selon Belgostat, les recettes fisca- 
les atteignaient 30, 4 % du PIB en 
1999, et 30,9 % du PIB en 2005. 
La pression fiscale n'a done pas 
diminue comme le martele Stra- 
tego. 

2. La moitie des benefices des 
grandes entreprises pas taxable 

Lorsqu'on cumule les differents 
avantages accordes aux grandes 
entreprises avec la benediction 
du futur ex-Premier ministre, on 
aboutit a une situation dans la- 
quelle plus de la moitie des bene- 
fices de celles-ci n'est tout sim- 
plement pas taxable . Ainsi, grace 
a la technique dite de l'immuni- 
sation des reserves ... immuni- 
sees, Ego l er a offert a Electrabel 
un gain fiscal de 178 millions 
d'euros. Carmeuse, dont le chef 
des Stroumpfs bleus a ete admi- 



nistrateur, a paye, en 2005, 0,8 % 
d'impots. Etvous ? 

3. Interets notionnels, 
derapage de 400% 

Tout en reportant a 2010 la fin 
des centres de coordination 
[pourtant exigee par la Commis- 
sion Europeenne], le fils spirituel 
de Jean Gol a cree la technique 
des interets notionnels, dont les 
consequences en termes de per- 



free a pres de 2 milliards par le 
SPF Finances lui-meme... 

4. Sale and lease back, tres 
mauvaise affaire apres 20 ans 

Le plan sale-and-lease-back des 
batiments publics [methode qui 
consiste a vendre des batiments 
pour les louer aussitot a ses nou- 
veaux proprietaries, la vente se 
faisant sous pretexte de faire ren- 
trer immediatement des mon- 



vendu] tel qu'etabli par le sup- 
porter du Standard, fait que le 
gouvernement aura deja debour- 
se, en 2017, au titre de locations, 
76 % des montants qu'il aura re- 
cus fin 2006 pour la vente des ba- 
timents aux nouveaux proprietai- 
res ... qui les lui louent ! 

5. La cite administrative 
bradee, pas le courtier 

Le beau-frere de Sabine Mathus 




tes de rentrees d'impots furent 
initialement evaluee a 500 mil- 
lions d'euros et aujourd'hui chif- 



tants dans les caisses de l'Etat, 
tout en soulageant celui-ci des 
frais d'entretien de ce qui a ete 



l'a vendue pour 27,1 millions 
d'euros [le prix avait ete estime 
a 74 millions d'euros], alors que 



le consultant exterieur auquel le 
Consul de Tunisie a Liege a fait 
appel pour accompagner la vente 
des batiments publics a ete paye 
815.000 euros [au lieu des 372.000 
euros initialement annonces]. 

6. "L'ami des riches" 

Les cent plus grosses fortunes du 
Royaume detiennent ensemble 
51,5 milliards d'euros. II faut ad- 
ditionner les avoirs de 2.285.174 
Beiges les moins riches pour at- 
teindre le meme montant. Ce "top 
100" etant bien entendu exonere 
de taxes. Le travailleur trinque, 
paslesautres... 

7. La fraude fiscale, 
sport national 

Les mefaits des fraudeurs dans le 
Belgenland coutentchaqueannee 
30 milliards d'euros au Tresor 
beige, soit 7.000 euros par menage 
malgre une administration fiscale 
plethorique [31 000 agents]. 

Sans parler de la fameuse erreur 
de 800 millions d'euros de son 
administration... La presse 
subsidise laisse faire et se tait. 
UBU prend le relais car toutes les 
verites sont bonnes a dire. 

Michele UBU 



RAS-LE-BOIS ! 

Les voitures s'amoncellent et ne 
savent plus ou aller, le vent souf- 
fle, tout Bruxelles est bloque, 
bardaf, e'est l'embardee : le Bois 
est ferme. Que de temps perdu, 
quelle galere pour aller travailler ! 
On ne ferme pourtant pas les 
routes bordees d'arbres dans les 
autres villes du Belgenland ou a 
l'etranger. Pas d'itineraire de de- 
viation, pas de pandores au car- 
refours pour guider les milliers 
d'automobilistes pris au piege. 
En 20 ans, rien n'a change [voir 
page 3] Combien a coute cette 
farce a la communaute ? 

John UBU 



414306 ll 1971 14 1 



11080 




LA LEGENDE DE WARIS 

Un mannequin ambassadrice 
de l'ONU qui se perd pendant 2 
jours dans notre ville, qui dort 
dans les lobbys des hotels [inco- 
gnito], qui boit des verres dans 
un caberdouche pourri avec un 
ex -repris de justice de la bande 
a Maache [qui en tombe amou- 
reux] et le Commissaire en chef 
Van Reusel qui affirme [sans rire 
que lui aussi, parfois, se perd 
dans sa ville [sans doute apres un 
diner bien arrose avec Freddy]... 

Apres la fable grotesque de Misha 
et ses loups, voici la legende de 
Waris : Vera Belmont tient le sce- 
nario de son prochain film ! 



David UBU 



FIER D'ETRE BELGE 

La station polaire beige Princesse 
Elisabeth de l'explorateur Alain 
Hubert est achevee, apres quatre 
ans de palabres de nos excellen- 
ces [qui hesitaient a financer ce 
fabuleux projet] et quatre mois 
de construction [le Belgenland 
a toujours eu des ingenieurs 
brillants]. 

Notre pays fete ainsi son come 
back dans le Pole Sud ou, sous 
la houlette de Gaston de Gerla- 
che et du Roi Leopold III, une 
base Roi Baudouin avait deja ete 
construite dans les annees 50. 
elle fut cependant abandonnee 
quelques trente ans plus tard, 
faute d'ambition par des politi- 
ciens soucieux de leur electorat 
local. Un juste retour des choses 
dont nous pouvons etre hers. 

Charles UBU 



A 



TeM?e,T£ 




2 - www.pereubu.be 


^^^^^^^^^^^^H 


UBU MELTING POT 


^^^^^^^^^^^^^^H 


3 Mars 2008 



UBU POTINS 

AU FOU, VALKENIERS EST DE 
RETOUR! 

Bruno Valkeniers est le nou- 
veau mentor du Belang. Cet ha- 
bitue du tres flamingant club "In 
De Warande" a de qui tenir. Son 
oncle est en effet Jef Valkeniers, 
ancien bourgmestre de Dilbeek, 
psychiatre de son etat, qui laisse- 
ra son empreinte dans l'histoire 
du Belgenland comme inventeur 
du fameux slogan "Dilbeek waar 
de Vlamingen thuis zijn". 

A Anvers, Bruno Valkeniers n'est 
pas un inconnu. II a activement 
participe a la fusion de deux so- 
cietes de manutention de contai- 
ners pour creer la "Hessen-Noord 
Natie". II est prevu que, dans 
cette societe, la PSA Corporation 
devienne majoritaire : il s'agit 
la d'une societe de... Singapour. 
Autant dire que la gestion de la 
plus importante societe du port 
dAnvers n'est plus flamande 
mais singapourienne ! 
Le plus marrant c'est qu'a Sin- 
gapour, on parle un nombre 
incroyable de langues dont le 
min nan [chinois taiwanais], le 
malais, le cantonais, l'anglais, le 
mandarin, le hakka, le tamoul, le 
filipino, le thai... 

Puisque le President du Vlaams 
Belang vend la Flandre a Singa- 
pour, on pourrait peut-etre lui 
suggerer d'aller regler les proble- 
mes linguistiques de ce sympa- 
thique etat asiatique [et d'y rester 
le plus longtemps possible] . Nous 
lui remercions d'emporter dans 
ses bagages d'autres comiques 
beiges qui font carriere en utili- 
sant les problemes communau- 
taires : heureux singapouriens 
qui pourraient ainsi beneficier 
des competences d'Erik Gor- 
del Van Rompuy, de Bar(s)t De 
Wever, d'Olivier Maingain-le- 
prophete et autre Biname Djose 
Happart. 

Jef UBU 














ARMAND EST LA... ET SES 
SUBSIDES AUSSI 

Un sacre rififi regne autour de 
l'association internationale "Ex- 
pertise for Central Africa", creee 
par les liberaux beiges du MR et 
du VLD, [dont Herman De Croo 
et Armand De Decker sont res- 
pectivement president et vice- 
President] et inauguree en gran- 
des pompes [champ' et zak a 
volo] le 21 fevrier dernier. 
Notre excellent confrere du Knack 
[la presse subsidise francophone 
ne prend helas plus la peine de 
lire la presse du Nord] faisait ha- 
bilement remarquer que cette 
association avait recu un impor- 
tant subside annuel [600 000 €] 
qui avait ete octroye par son vice- 
President Armand De Decker, qui 
etait encore ministre de la Coo- 
peration. En Angleterre, pareille 
decision aurait amene le minis- 
tre a demissionner sur le champ. 
Rien de tout cela au Belgenland : 
les motivations avant tout mate- 
rielles qui ont preside a la crea- 
tion de cette association sont 
assez revelatrices de l'emprise 
politico-affairiste de certains cer- 
cles sur la politique menee par 
note pays dans notre ancienne 
colonie. 




DEWAEL REMET QA... 

Le ministre de l'interieur [celui 
qui devrait etre le grand chef de 
la police du Belgenland], Patrick 
Dewael [le flamand], continue a 
emmagasiner les bourdes et les 
erreurs dans la gestion de la poli- 
ce. Cette fois, il a nomme a la tete 
du seul service qui le renseigne, le 
SAT [Service d'Appui Technique], 
Marc Hellinckx, qui remplace le 
fameux Fernand Koekelberg, ac- 
tuellement commissaire general. 



Ce sacre Koekelberg, dont le seul 
acte de gestion valable [jusqu'a 
present] a ete celui de nommer 
impunement sa « secretaire » a 
un grade qu'elle ne promeritait 
pas. 

Le SAT en question avise le mi- 
nistre dans ses decisions impor- 
tantes concernant la police. 
UBU a deja a maintes reprises 
prouve a quel point ce service est 
gangrene par le lobby ex-gendar- 
me. Cette fois-ci, on recidive. 
Fraichement nomme a la tete du 
SAT, Marc Hellinckx est cet illus- 
tre directeur de la direction gene- 
rale des moyens en materiel qui a 
ete le responsable pour le mate- 
riel de la police. 

Tout le monde connait le scan- 
dale qui a eu lieu au service de 
l'informatique de la police ou un 
responsable est d'ailleurs mis en 
examen judiciaire pour malver- 
sations. Le fonctionnement de 
ce service etait un heritage de feu 
la gendarmerie. Marc Hellinckx 
etait egalement responsable pour 
l'uniforme de nos pandores. 
Cinq ans apres la reforme des 
polices, aucun uniforme n'etait 
complet et nos pandores por- 
taient toujours une tenue hybride 
[sans chemise, sans pantalon]. 
Un excellent manager a ne point 
en douter... 

LANDUYT AUX ABONNES 
PRESENTS... 

Plus de deux mois apres son evic- 
tion du departement de la mobi- 
lite, le ministre SP-a de Bruges, 
Renaat Landuyt, plane toujours 
comme un vautour au-dessus du 
Gouvernement Federal. 
Si vous composez le numero de 
telephone 02/237.67.11 [toujours 
repertories comme celui du minis- 
tre de lTmmobilite], vous enten- 
drez un repondeur automatique 
vous annoncant que les cellules 
strategiques du ministre Landuyt 
sont a votre ecoute. . . uniquement 
aux heures de bureau. 
Le successeur de Landuyt, Yves 
Leterminus [qui a recu la Mobi- 
lite comme cadeau empoison- 



ne], ne s'est en fait pas installe au 
cabinet de la Mobilite mais a ap- 
porte la Mobilite au sein du Cabi- 
net du Budget... 

Mais personne n'a pense visible- 
ment a devier les lignes telepho- 
niques de l'ancien cabinet de la 
Mobilite vers le nouveau cabinet 
Budget & Mobilite, ce qui fait 
que le pauvre citoyen qui tente 
de joindre Yves Leterme, se voit 
remballer par le repondeur auto- 
matique de Renaat Landuyt... 

Phil UBU 




A GAND, IL Y A UN TURC QUI 
CLOCHE... 

Il y a 70 ans, l'Universite de Gand 
etait 100% francophone. Depuis, 
l'eau a coule sous La Lys et le long 
du Pand, car meme une projec- 
tion d'Exploration du Monde est 
interdite [Maeterlinck doit se re- 
tourner dans sa tombe a l'ombre 
de Saint-Bavon]. 

Alors que la frame perversiteit 
est combattue avec hargne [la 
derniere boulangerie bilingue 
pres des kaai vient de fermer], 
l'echevin de l'instruction publi- 
que, le tres Spirit Rudy Coddens, 
n'a rien trouve de mieux que de 
proposer d'enseigner le turc en 
le et 2e maternelle, suscitant l'ire 
de son ministre de tutelle Frank 
Vandenbroucke [pas le drogue 
qui roule a velo, mais l'autre qui 
a brule des billets de banque]. 
Ce dernier craint en effet que 
les francophones ne prennent 
pretexte a cette mesure pour de- 
mander la meme chose pour des 
cours de francais de La Panne 
jusqu'a Bachtendekup... 

RagnarUBU 



UBU SCOOP 

L'lMPORTANT, 
C'EST LA ROSE 

Il revient a Marie UBU que 
quand Dame Laurette de Lasne 
se rend au Maroc a Rabat, elle y 
va souvent avec son ex-mari Ab- 
bes Guened. Des qu'elle arrive 
sur place, son cher et tendre Me 
Onckendaele, un brin jaloux, lui 
envoie un splendide bouquet de 
roses avec comme unique texte 
"Je t'aime Laurette". Et la neo- 
Lasnoise de faire de meme en 
lui faisant envoyer a son tour un 
bouquet avec un mot [ecrit a la 
main par l'ambassadeur Vercau- 
teren himself] "Je t'aime, Marc". 
PS&Love ? 

ElisaUBU 

HANS BOND, UN ESPION DOU- 
BLE 07 CHEZ LETERME ? 

Stupefaction, a la lecture du Swar 
[j'ai pas envie de savoir] : le SP-a 
serait parvenu a infiltrer les 5 
Sherpas qui preparent la note de 
declaration gouvernementale de 
Leterme ler ! 

En effet, on peut lire dans les co- 
lonnes de notre royale consoeur, 
que la note est preparee et redi- 
gee par Hans Bonte. 
Entre Bonte et D'Hondt, le seul 
lien qui les reunit est le prenom, 
et pour le reste tout les oppose. 
Car si la vraie tete pensante de 
Leterme est bien Hans D'Hondt, 
barbu, jovial, grisonnant, chaleu- 
reux et parfait bilingue, tout l'op- 
pose avec le depute et Echevin 
de la Petite Enfance de Vilvorde, 
Hans Bonte, SP-a, chauve, gros, 
cynique, frustre, acariatre et froid 
comme une porte de prison. 
Le principal dans toute cette af- 
faire est que les services secrets 
de sa gracieuse majeste n'ont pas 
encore envoye leur meilleur li- 
mier au cabinet Leterme, certains 
visiteurs y viennent toutefois en 
tram 94 faute d'Aston Martin... 

James UBU 



UBU NOBILIS 

Notre rubrique destinee a pre- 
senter au Roi des citoyens parti- 
culierement meritants a anoblir, 
fait des jaloux. Suite a l'anoblis- 
sement de Marc Uit-ten-dal, fait 
Chevalier du Demarchage inde- 
cent, Baron du Jackpot per vagi- 
nam, nous recevons la lettre sui- 
vante. : 

Monsieur le redacteur en chef, 
vous avez cru bon de proposer d sa 
Majeste le Roi Vanoblissement de 
Monsieur Onckendaele, ce choix 
me parait douteux encore que je 
le respecte puisqu'emanant d'un 
hebdomadaire qui suscite toute 
mon admiration. Cet hebdoma- 
daire que vous avez I'honneur 
de diriger est la seule publication 
dont la clarte egale les cours que 
j'ai eu I'honneur de donner a des 
milliers d'etudiants en Droit a 
I'universite de Louvain. Je suis 
certain que les tres nombreux etu- 
diants que j'ai petes se rejouiront 
de vous voir etre mon interprete 
aupres de sa Majeste le Roi pour 
lui suggerer de m'anoblir. 



FRANCIS DELPEREE 

En vous remerciant d'avance, je 
vous prie de croire, monsieur le re- 
dacteur en chef, a I'expression de 
mes sentiments les plus nobles. 
Signe : Anonyme par modestie. 

Sire, il parait a notre redaction 
insoutenable de ne pas anoblir 
egalement l'autre eminent don- / 
neur de lecons constitutionnel- 
les. Nous, ici present, presentons 
des lors, a Votre Majeste la pro- 
position d'anoblir une deuxieme 
fois le Baron Francis Delperee en 
lui conferant le titre de Marquis 
du Grand Perroquet de Mil- 
quet, Radoteur de Lieux com- 
muns ; il lui est octroye en sus 
tous les droits de sevrage et de 
cuissage sur le territoire du cafe 
« au Pitchesbak » ou il pourra 
expliquer toutes les finesses du 
droit constitutionnel aux bitus 
de passage. 



UBU Roi 




www.pereubu.be 



UBU BRUXELLES 



lars 2008 - 3 



UBU STOEFFER 

1150WOLUWE- 
SAINT-PIERRE 

D'URSEL OU LE SILENCE 
DES ANNEAUX... 

Les futurs maries se pressent a 
Woluwe-Saint-Pierre pour faire 
celebrer leur mariage par la nou- 
velle echevine de l'Etat civil, An- 
ne-Charlotte d'Ursel, tant cette 
derniere est charmante. A tel 
point que les plus observateurs 
ont remarque qu'elle ne portait 
pas d'alliance, ce qui en fait fan- 
tasmer plus d'un dans l'assem- 
blee a chaque celebration. Ren- 
seignements pris, la gazelle est 
belle et bien baguee mais l'aurait 
perdu en nageant. Avec Jacques 
Vandenhaute dans « sa » piscine 
olympique ? 

1210 SAINTJOSSE 

KIRABATTU... 
MEISE HEUREUX ! 

Cette annee, les abattages de 
moutons pour la fete du sacrifice 
se sont mieux passes [souvenez- 
vous du bouzouf de fin 2006]. 
Cette fete etant une fete religieu- 
se, UBU pense que ce n'est pas 
a l'Etat a s'immiscer dans cette 
organisation. Mais avec le PS et 
L'Emir Kir turc en charge de la 
malproprete, c'est evidemment 
difficile d'etre politiquement 
incorrect et d'ecrire cela sous 
peine de se faire traiter de ba- 
chibouzouk. II faut dire qu'a Mol- 
habeek, il y a 2 ans, les peaux de 
moutons jonchaient les trottoirs 
dans certains quartiers du centre 
et les moutons etaient nettoyes 
avec l'eau du canal. Cela avait fort 
choque la population et franche- 
ment enerve Le Grand Charles 
qui avait demande la demission 
de l'Emir, refuse par l'Ayatollah 
Moureaux. 

La population d'origine maghre- 
bine ne s'est pas laissee avoir 
cette annee : plus question de 
recourir aux sites d'abattages re- 



gionaux. Ce sera a la maison [ce 
qui est illegal, godzietU] ou... en 
Flandre. Ainsi, la commune de 
Meise a compabilise 2.280 abat- 
tages dans ses 3 lieux d'abbatage, 
ce qui est evidemment enorme 
au regard des 3% de musulmans 
habitant sur son territoire... Rira 
bien Kir rira le dernier ? 

Abdelslam UBU 




1070 BRUXELLES 

MICHEL, CORPS NE LISSE... 

Tout a coup, Ton decouvre qu'a 
Bruxelles, on a aussi nos Sagawe, 
notre petit pauvre qui a construit 
une maison sans autorisation et 
qui se voit condamne par les me- 
diants a la demolir. 
Si ce n'est qu'entre le pauvre cou- 
ple de vrais retraites wallons, Sa- 
gawe, et l'autre Bruxellois, y a pas 
photo. On va pas plaindre Michel 
Cornells, notaire anderlechtois 
au train de luxe, car il a construit 
une extension de sa fermette sans 
autorisation. 

Ce fameux notaire Cornells sem- 
ble avoir une memoire plutot 
courte : il a ses bureaux a Ander- 
lecht pres de la maison commu- 
nale, et il fut detenteur de tous les 
accords politiques passes par son 
voisin de Neerpede, le vaillant 
amiral Doe Niets, Christian 
D'Hoogh. Plus que quiconque, 
Cornells devait savoir qu'a Neer- 
pede on ne peut pas construire ce 
que Ton veut, et que meme une 
grange achetee aux encheres a un 
prix ridicule ne peut devenir du 
jour au lendemain un manoir... 

CHAPEAU BAS 

Un peu facile aussi de faire por- 



ter le chapeau auxfonctionnaires 
de l'urbanisme d'Anderlecht, qui 
oralement lui auraient dit de fon- 
cer [dansle mur ?]. 
Il pensait simplement que, fort 
de ses appuis politiques locaux, 
il obtiendrait tout ce qu'il voulait 
sans autre formalite. 
Ce notaire est tellement proche 
du milieu politique anderlech- 
tois, qu'il avait organise une vente 
originale deja il y a une vingtaine 
d'annees : la commune d'Ander- 
lecht possedait un tres beau ter- 
rain bien en vue a Neerpede. 
Comme elle ne pouvait pas le 
vendre a l'epouse de l'Echevin 
Andre Malvaux [toubib en plus 
du sporting d'Anderlecht], ce ter- 
rain a ete vendu a un petit vieux 
inconnu qui Fa revendu dans 
l'heure a la femme de Malvaux 
avec une toute petite plus-va- 
lue. Le but etait que le conseil 
communal local ne se rende pas 
compte de la supercherie. Qui fut 
le notaire officiant ? 
On vous le donne en mille... 
Aujourd'hui, ce terrain est valo- 
rise, l'epouse Malvaux et une de 
ses copines y ont construit une 
piscine, un centre de loisirs et un 
lieu de rassemblement pour che- 
rubins en culottes courtes. 





Decidement, la campagne ander- 
lechtoise de Neerpede attire les 
grands influents d'Anderlecht : 
D'Hoogh, Vandenstock, Mal- 
vaux et Cornells. Les mauvais 
blancs ? 

Jacques UBU 



1170WEZEMBEEK- 
OPPEM 

LA FAMILLE DES PETIT 
EST DEJA SI GRANDE.... 

Comme la SNCB et Infrabel font 
depuis longtemps la une de l'ac- 
tualite [a cause des greves, des 
retards, des vols de cuivre ou 
des commentaires sur les juteux 
salaires de leurs dirigeants], ces 
deux societes se sont armees 
d'une horde de porte-parole di- 
gne d'une republique bananiere. 

Revolu le temps ou la commu- 
nication de la SNCB etait aux 
mains d'anciens de la maison 
qui avaient gravi un a un tous les 
echelons. 

Les nouveaux dirigeants ont 
amene avec eux de jeunes "com- 
municateurs" exterieurs, dociles, 
et surtout tres nombreux. L'autre 
jour, lors d'une commission par- 
lementaire, les deux premieres 
rangees du public etaient rou- 
tes occupees par les nombreux 
porte-parole d'Infrabel et de la 
SNCB, c'est vous dire si les paro- 
les a porter etaient nombreuses. 
Le plus drole est qu'ils se res- 
semblent tous, sont habilles de la 
meme maniere, et a part repeter 
ce qu'on leur a dit de repeter, ils 



ne connaissent pas grand chose 
ni du ferroviaire ni des chemins 
de fer; mais ce qu'on leur deman- 
de est de bien faire passer la voix 
de leur maitre [on dirait de vrais 
grammophones]. 

Pourtant, certains, devraient 
mieux donner leurs numeros de 
telephone... Ainsi, un des porte- 
parole d'Infrabel [sous les ordres 
du voyageur Benoit Gilson, un 
ancien de la DH, c'est trash] se 
prenomme Frederic Petit. 

Et a chaque greve, chaque re- 
tard ou chaque perturbation du 
reseau, les journalistes telepho- 
nent de bonne heure a Frederic 
Petit, mais pas le bon, l'autre : 
son homonyme qui est Echevin 
de l'Environnement de Wezem- 
beek-Oppem et porte-parole de 
l'association Awacss des riverains 
de l'aeroport. 

Frederic Petit [avions] en a marre 
d'etre reveille une semaine sur 
deux a 6 heures du matin sur 
son GSM pour des infos sur les 
greves par des journalistes qui le 
confondent avec Frederic Petit 
[trains]. Comme quoi la famille 
des Petit est plus grande qu'on ne 
le croit... 

Philippe UBU 



UBU OURS 



REDACTION 

ET SERVICE ABONNEMENTS 

17 , avenue Van Bever 

1180 Bruxelles 

Tel: 02/375.00.09 

[lu-ve: 9h-12h] 
Fax: 02/375.10.09 

redaction@pereubu.be 
www.pereubu.be 

TARIFS 
Belgique: 6 mois: 40 euros 

un an: 65 euros 

Autres pays: sur demande 

A verser au compte 

310-1339221-28 

de PereUbu 

EDITEUR RESPONSABLE: 
E. Bogaerts 

REDACTION 

UBU Team 

DESSINS 

Samuel Ubu et Jacpe 

design by Bidule Ubu 



UBU BIRTHDAY 

JOS CHABERT 

75ansce 16 mars 

Belgicain et petri de bon sens 

Ce juriste, natif d'Etterbeek, 
grand ami d'Eddy Merckx et 
doyen du parlement bruxellois 
dont il est aujourd'hui encore Vi- 
ce-President fut deja ministre en 
1973 et le resta quasi sans inter- 
ruption jusqu'en 2004. 
Il dira un jour qu'il ne sait faire 
que ga ! A tel point qu'il est in- 
capable de conduire et qu'il a 
bien fallu lui trouver une solution 
quand il sortit de charge : on le 
nomma au bureau de la VGC [la 
COCOF flamande] avec chauf- 
feur a disposition. 
Grand supporter du Sporting 
d'Anderlecht, amateur de bons 
vins, toujours tres "deftig" dans 
sa tenue, il incarne un certain 
bon sens bruxellois. 
Modere sur le plan linguistique, 




courtois et affable, Belgicain dans 
Fame, il a toujours fait campagne 
dans les 2 langues. 
Il ne supporte pas la mere 
Grouwels qu'il trouve rabique 
et surtout pas «echte brusseleer». 
[elle vient du Limbourg]. 
Son successeur designe n'est 
autre que son ancien chef de ca- 
binet, Stef Van Ackere, actuel 
ministre de la sante au Gouver- 
nement Flamand qui devrait 
devenir le chef de file du CD&V 
pour 2009. 

Pascal UBU 



FEU RUDY BOGAERTS 
I/AVAIT DEJA ECRIT IL Y A 20 ANS ! 




RAS - LE - BOIS ! 



i»4TPi>mAfc VT Inin 



Le mensuel JACO [bien connu et apprecie des Ucclois] du 28 fevrier 
titrait deja "Ras-le-Bois !"10 ministres et bourgmestres se sont suc- 
cede a la Mobilite et rien n'a change : quand le Bois est ferme, c'est la 
panique et un chaos indescriptible. A quand une solution durable ? 



4 - www.pereubu.be 



JBU REPUBLIQUE POPULAIRE DE WALLONIE 



UBU BINAME 

7160 CHAPELLE- 
LEZ-HERLAIMONT 

Patrick M oriau, 
com(p)te du Luxembourg 

A Chapelle-lez-Herlaimont, une 
association... sans but lucratif 
[justifiant pleinement ce qualifi- 
catif car surendettee], specialised 
dans la mise sur pied d'evene- 
ments musicaux au niveau lo- 
cal fait actuellement grand bruit 
dans la population de plus en 
plus critique face au chant cap- 
tieux des sirenes socialistes. 

En effet, cette ASBL privee de- 
nommee "Chapelle Festival", 
dirigee par les pontes du PS cha- 
pellois, trouve en son sein quasi 
exclusivement des panegyristes 
de l'lnternationale Socialiste. Pa- 
trick Moriau, depute-bourgmes- 
tre, en est le president, Robert 
Deligne, echevin des travaux, le 
vice-president et Jean-Claude 
Bouillon, secretaire communal, 
le tresorier. 

Or, une information troublante 
consideree comme une facheuse 
fausse note pour les melomanes 
avises produit actuellement un 
tintamarre assourdissant dans la 
cite des Tchats: cette association 
privee a etabli son siege social 
dans des batimens communaux! 

De concert, les partis politiques 
de l'opposition locale ont de- 
nonce ce fait particulierement 
inquietant lors de la reunion du 
conseil communal du 11 fevrier 
dernier et communique les preu- 
ves accablantes de cette situation 
malsaine a la presse francophone 
subsidise, sans susciter de reac- 



tion positive de sa part. 

Pourtant, les statuts de 1ASBL 
"Chapelle Festival", entreprise 
connue sous le n° 871.875.491, 
confirment irrefutablement 

l'election de son domicile dans 
l'immeuble occupe par le service 
"Travaux" de la commune, situe 
rue des Ateliers 61 a Chapelle- 
lez-Herlaimont. 

Or, si une saisie par voie d'huis- 
sier est prononcee a l'encontre de 
l'association susmentionnee, la 
commune sera ineluctablement 
lesee. 

Ainsi, la mise a disposition d'un 
immeuble communal a cette 
ASBL sans valorisation dans 
le budget de la commune, par 
exemple, sous forme de subsides 
ou par la perception de loyers est 
pour le moins etonnante... 
Mais en Walbanie, tout cela est 
normal... 

TchatUBU 




Republique 

PoPULAIRE DE 

Wallonie 



7860 LESSINES 

On ne Lessines pas devant les 
moyens... 

Dans le dossier des taxes com- 
munales additionnelles retroac- 
tives et done illegales, un pourvoi 
en Cassation a ete forme par la 
Ville de Lessines sur injonction 
du ministre Courard [fuyons] . 
L'affaire est fixee a l'audience de 



la premiere chambre de la Cour 
de Cassation ce vendredi 14 mars 
2008 a 9h30. 

LAvocat general pres la Cour de 
Cassation a depose ses conclu- 
sions tres fouillees [31 pages]. 
II aboutit a la conclusion que 
fixer le taux de la taxe apres l'an- 
nee des revenus est une violation 
du principe general du droit a la 
securite juridique et que "vali- 
der cette retro activite, e'est aller 
a l'encontre d'un enseignement 
general ferme de la Cour quant 
au moment de la naissance de la 
dette d'impot, lequel repose sur 
les regies constitutionnelles de la 
legalite et de l'annualite de rim- 
pot..." 

II recommande a la Cour de Cas- 
sation le rejet du pourvoi. 
Si l'Avocat general est suivi par 
la Cour, une decision de rejet du 
pourvoi entrainerait des conse- 
quences dramatiques, bien 
connues de tous depuis des mois, 
pour les nombreuses communes 
negligentes qui ont encore vote la 
taxe en 2007 frappant les revenus 
2006. 

Sans aucun doute, elles seront 
contraintes de deposer le bilan. 
Ubu vous l'avait dit ! 



Pascale UBU 



LA PETITE DE GROOTE FAIT LA MALIGNE 
ET VA PRENDRE UNE CLAQUE 




La ci-devant conseillere commu- 
nale ixelloise et deputee bruxel- 
loise, la cdH Julie De Groote pre- 
side la Commission Education 
de la Communaute Francaise 
[merci la Milquette] . 
Ladite commission avait decide 
d'inviter une experte de haut vol, 
Claude Antilla, qui a dirige un 
grand college finlandais et qui 
est aujourd'hui experte inde- 
pendante en enseignement pour 
differents clients internationaux. 
Elle offre le rare et triple avanta- 
ge d'avoir vecu a un haut niveau 
de responsabilite la "revolution 
culturelle des enseignants" fin- 
landais, de connaitre notre sys- 
teme franco-beige, et de parler le 
francais, etant nee a Lille. 

REFERENCE 

Le systeme finlandais est de- 
puis plusieurs annees en tete du 
programme PISA, et a ce titre 
une source d'inspiration utile. 
Et lorsqu'une delegation fran- 
cophone vient en Finlande, e'est 
a mme Antilla qu'on fait appel, 
comme cela a ete le cas recem- 
ment pour la France, et cette se- 
maine, le Quebec. 
II est des lors etonnant que la 
Communaute francaise se distin- 
gue et ne la considere pas comme 
"qualifiee". S'agissant de diplo- 
mes ou de titres, la De Groote fe- 
raitbiende repeter ses gammes : 
ses formations en droit, en opera 
et en jazz ne l'ont pas empechee 
de se voir confier la presidence 
de la Commission Education. 

Plus mesquin est encore le refus 
de prendre en charge les hono- 
raires de l'experte, la chanteuse 
d'operette ixelloise acceptant 



tout au plus de payer le vol le jour 
de la prestation et de la loger dans 
un hotel que la Grande jazzwo- 
man aura elle-meme choisi. 

TRISTE CONSTATATION 




Car quand vous faites venir chez 
vous un plombier pour reparer 
une fuite, vous lui payez ses four- 
nitures, son deplacement et sa 
main-d'oeuvre. 

Si Ton regarde les seuls chiffres du 
redoublement, nous parlons deja 
d'unefuitede335Millionsd'euros. 
A quoi s'ajoutent les surcouts des 
enseignements non-generalistes 
et du faible niveau de compe- 
tence et de confiance en eux de 
nos jeunes a la sortie de l'ecole, 
sans parler de la difficulte pour 
nos entreprises de trouver du 
personnel qualifie. 

ETONNEMENT 

Si cette commission trouve cet 
"investissement" trop lourd, mal- 
gre les sommes absurdes que 
l'enseignement gaspille tous les 
ans, e'est probablement qu'elle 
dispose d'autres solutions plus 
avantageuses pour corriger le tir. 
Mais alors pourquoi ne pas l'avoir 
fait depuis tant d'annees ? Nous 
ne voyons to uj ours rien venir, et 
la Belgique continue a degrin- 
goler dans les resultats de PISA. 
L'ecole de la reussite, disaient-el- 
les toutes en chceur ? 

Jean-Marie UBU 







LA MACARENA CONFOND PRIVE ET PUBLIC 



ANTECEDENTS 

Rappelons que la neo-forestoise 
avaitfaitexecuterdestravauxpour 
renover son cabinet a la Presiden- 
ce de la Communaute Francaise , 
situe dans un immeuble age de 11 
ans a peine. La renovation de son 
seul etage [le 4e] a coute la modi- 
que somme de 222 174 €, auquel 
il faut ajouter 68 196 € de mobilier 
[dont 28 684€ rien que pour son 
bureau]. Elle ne connaissait sans 
doute pas le modele Liatorp en 
vente chez Ikea pour 299 € [le plus 
cher de tout le catalogue] . 
La gitane a egalement fait monter 
une douche de marque "Grohe" 
pour la bagatelle de 6.367 €, a cote 
de son bureau. Elle disposait deja 
d'une chambre avec douche dans 
l'immeuble... Un revendeur de la 
celebre marque, contacte par nos 
soins, nous a communique le prix 
du modele Arena : 1045€ TVAC. 

DE LTKEA SUR MESURE 

Notons qu'un an auparavant, elle 
avait deja depense comme minis- 
tre federale pas loin de 100.000€ 
pour rafraichir son cabinet [dont 



5.705,15 € pour se faire fabriquer 
un bureau sur mesure] . La DH ci- 
tait aussi a l'epoque les montants 
de 11.410,30 € pour un meuble de 
rangement [Marie, le modele Nor- 
rebo est en vente au prix de 249€ 
chez Ikea] et 3.339,60 € pour des 
tentures pour son bureau [pense 
la prochaine fois au modele Me- 
rete de couleur aubergine a 25€, il 
estsplendide]. 

Lors de son premier mandat, a la 
Region Wallonne, elle avait deja 
beneficie de splendides bureaux 
renoves a grands frais [les anciens 
moulins de Jambes]. 




ARCHISYMPATHIQUE 

Pour ce faire, la belle Marie avait 
engage un « archiscenographe 
» [Philippe Roland, repertories 
comme architecte d'interieur de- 
puis 1976] habitant a Namur, rue 
de Bomel, qui definit sa curieuse 
profession comme "une position 
a mi-chemin entre architecture, 
l'art et la scenographie" . La sce- 
nographie se definit, quant a elle, 
comme une discipline theatrale 
complexe [toi y en pas compren- 
dre, e'est normal]. 
Curieusement, ce n'est pas la pre- 
miere fois que ce schieven archi- 
tekt a collabore avec la Sicilienne : 
il avait deja renove sa maison bin- 
choise, situee rue Saint-Paul, 47 a 
un jet d'orange de la Grand Place 
binchou. 

REBELOTTE 

C'est toujours le meme qui a "re- 
novule" sa demeure forestoise 
sise avenue de Kersbeek, que l'ex 
meilleure amie de Fatma Araci 
avait achetee il y a 3 ans et demi. 
De plus, le brillant rejeton de l'ar- 
chitecte [Dominik] avait ete en- 



gage par le cabinet d'Arenana [qui 
compte pas moins de 132 colla- 
borateurs dont "38 experts"]. II a 
depuis lors atterri au SPF Emploi 
ou il est attache aupres de la cel- 
lule chargee d'analyser l'impact 
du fonds social europeen sur les 
politiques beiges de l'emploi. Est- 
ce parce qu'il y travaillait que le 
paternel a obtenu le marche, ou 
au contraire, pour recompenser 
ce fumiste de ses brillants servi- 
ces, que Ton a engage le rejeton? 
Mystere et boules de gomme... 
Ubu conseille a Marie aux yeux 
de braise de ne pas melanger les 
genres et de ne plus confondre 
interets publics et prives. Cela 
evitera les amalgames et les sup- 
purations desobligeantes. Elle a 
tellement d'autres qualites... 

Catherine UBU 




www.pereubu.be 


^^^^^^^^^^^^H 


UBU INTERNATIONAL 


^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^_ 


13 Mars 2008 - 5 



lants des parlementaires [7.500 
dollars par mois] ou autres achats 
de prestige [Kabila dispose d'une 
flotte de 7 Ferraris rouges]. 
Le cycle infernal « Revendications 
-Repressions* peut etre stoppe a 
condition que le Congo soit gere 
de maniere transparente a tous 
les niveaux. Les autorites doivent 
se mettre au service du peuple et 
le peuple doit se sentir protege 
par l'autorite quelque soit son 
rang social... 

Mais tout cela c'est trop deman- 
der a des personnes mal ernes, 
qui preferent se servir sur le dos 
de la population et gerer les eve- 
nements au fur et a mesure de 
leur apparition, plutot que les 
anticiper. 

Le Congo central ne fait que don- 
ner le hola; bientot d'autres pro- 
vinces prendront le relais en at- 
tendant le grand feu d'artifice qui 
aura lieu a Kin' la capitale. 
KALA MINGI TE! 

Desire UBU 

UBU KENYA 

IGOR NE MANQUE PAS D'AIR 

Au Kenya, la situation reste ten- 
due... surtout pour l'approvi- 
sionnement en balles de tennis 
de l'ambassadeur de Belgique 
Igor Haustrate, en poste depuis 
le 31 aout 2007. Celui-ci est fort 
inquiet de savoir s'il ne faut pas 
faire venir du Belgenland des 
balles de tennis avec beaucoup 
plus de pression vu l'altitude ele- 
vee a Nairobi [entre 1600 et 1800 
m d'altitude]. II n'y a pas a dire, 
voila une preoccupation tout a 
fait centrale au vu du nombre de 
morts [par balles] qui s'amoncel- 
lent dans les bidonvilles aux por- 
tesde la capitale... 

Tam-Tam UBU 

UBU STATES 



L'OPERATION BUSH FAIT 
PSSSSHIT 

La presse subsidiee n'en a quasi 
pas parle : il s'agit pourtant de 
revelations surprenantes qui 
risquent de faire grand bruit. Le 
magazine americain Vanity Fair, 
a publie la semaine un article 
accusant le president americain 
Georges Bush, et la secretaire 
d'Etat Condolezza Rice, d'etre a 
l'origine d'une operation secrete 
visant a debarrasser le Moyen- 
Orient de la presence du Hamas, 
apres sa victoire aux elections le- 
gislatives palestiniennes de 2006. 
L'administration americaine 
aurait tentee de mettre sur pied, 
d'armer et de financer a cette in- 
tention une brigade speciale du 
Fata'h, dont le commandement 
avait ete confie a Mohamed Da- 
hlan. Une operation complete- 
ment ratee, dont les consequen- 
ces se font sentir aujourd'hui 
dans la region avec une radica- 
lisation de la Jihad islamique, la 
reprise des operations militaires 
et les espoirs de paix qui s'envo- 
lent. 



UBU CONGO 

PHENOMENE BDK AU BAS- 
CONGO : LE DEBUT DE LUTTE 
DES CLASSES AU CONGO ? 

Les troubles recents dans la pro- 
vince de Bas-Congo sont revela- 
teurs d'un conflit tres profond. Il 
ne s'agit pas d'une simple lutte de 
leadership entre notables. 
Le premier responsable du de- 
sordre generalise qui regne dans 
la province est l'absence d'Etat : 
des territoires entiers sont admi- 
nistres seulement par une poi- 
gnee d'agents de l'Etat, du reste 
impayes et sont cruellement 
depourvus des moyens neces- 
saires pour un fonctionnement 
minimum. Ces agents vivent de 
rapine, de racket et meme de cri- 
me. D'agents de l'ordre, ils sont 
devenus des agents du desordre. 
Pour s'en proteger la population 
recourre au BDK [Bundu Dia 
Congo, un mouvement populis- 
te]. Ce dernier se retrouve ainsi 
plebiscite par le peuple comme 
un Etat dans l'Etat. 

80% DE MUNGAMBA 

La misere sociale, le chomage, 
l'insecurite, le manque de pers- 
pective d'avenir font que la lutte 
des classes est en train de prendre 
racine au Congo -Kinshasa. Ce 
pays etait jusque-la inconscient 
de la realite des classes sociales. 
En effet, le Congo est peuple a 
80% de ceux qu'on appelle pe- 
jorativement des "BANGAMBA" 
[lesouvriers]. 

Qui se soucie du sort peu envia- 
ble d'un Mungamba? Qui res- 
pecte un "MUNGAMBA"? Qui 
ecoute un "MUNGAMBA" quand 
les medecins, les enseignants, 
les fonctionnaires tous niveaux 
confondus, les militaires sont im- 
payes ou irregulierement payes? 
Pourtant, ils representent 80% de 
la population et sont obliges de 
faire tout et n'importe quoi pour 
survivre dans le mepris et Tin dif- 
ference generale. Cette situation 
fait que tout mouvement popu- 
liste ou populaire, qui donne un 
petit espoir a ces gens, recolte 
toujours un succes qui depasse 
les ambitions de son createur lui- 
meme. 

LE BDK ATTISE LE FEU 

L'ampleur du succes de ce mou- 
vement politico-religieux du 
Bundu Dia Kongo BDK en a sur- 
pris plus d'un et, le premier a 
etre surpris c'est son fondateur 
lui-meme Ne Muanda Nsemi. 
Quand le terreau est fertile, les 
mauvaises herbes poussent tres 
vite! 



UBU SAMUEL 
L'ISLAM ET LES FEMMES 




Nul ne pouvant se prevaloir de 
ses propres turpitudes, l'Etat doit 
assumer ses responsabilites et 
utiliser les peu de moyens a sa 
disposition pour assurer l'essen- 
tiel de ses fonctions regaliennes 
au lieu de gaspiller ses ressources 
pour payer les salaires mirobo- 



A l'occasion de la Journee de la 
femme, celebree tous les 8 mars, 
examinons ce que disent sur la 
femme les textes fondateurs de 
l'islam (Coran et paroles de Ma- 
homet) qui continuent a influen- 
cer grandement la mentalite des 
musulmans. 

Le Coran proclame l'inferiorite 
de la femme 

Le Coran, livre sacre des musul- 
mans, proclame officiellement 
l'inegalite entre l'homme et la 
femme, notamment en matiere 
de justice et d'heritage : 

« Demandez le temoignage de 
deux temoins parmi vos hommes. 
Si vous ne trouvez pas deux hom- 
mes, choisissez un homme etdeux 
femmes, parmi ceux que vous 
agreez comme temoins. » 
Le Coran, sourate 2, v.282 (trad. 
D. MASSON). 

« Quant a vos enfants, Dieu [Al- 
lah] vous ordonne d'attribuer au 
garcon une part egale a celle de 
deuxfilles. » 

Le Coran, sourate 4, v.11-12 (trad. 
D. MASSON). 

Cette superiorite de l'homme 
sur la femme est confirmee dans 
d'autres versets qui autorisent 
les hommes a prendre, selon 
leur desir, plusieurs epouses et 
« esclaves » concubines et a les 
battre si elles se montrent deso- 
beissantes : 

« II est permis d'epouser, deux, 
trois ou quatre parmi les femmes 
qui vous plaisent, mais, si vous 
craignez de n'etre pasjustes avec 
celles-ci, alors une seule [epouse], 
ou des esclaves que vous posse- 
dez. » 

Le Coran, sourate 4, v.3 (trad. D. 
MASSON). 

« Les hommes ont autorite sur les 
femmes, en vertu de la preference 
que Dieu [Allah] leur a accordee 
sur elles [...] Admonestez celles 
dont vous craignez I'infidelite ; 
releguez-les dans des chambres a 
part etfrappez-les. » 
Le Coran, sourate 4, v.34 (trad. D. 
MASSON). 

« Vos femmes sont pour vous un 

champ de labour : allez a votre 

champ, comme vous le voudrez. 

» 

Le Coran, sourate 2, v.223 (trad. 

D. MASSON). 

A propos de ce verset qui com- 
pare la femme a un champ de 
labour, « Les theologiens musul- 
mans en ont conclu que l'hom- 
me pouvait prendre ses femmes 
quand il voulait et comme il vou- 
lait, par-devant ou par-derriere 
» (IBN WARRAQ, Pourquoi je ne 
suis pas musulman, Lausanne, 
L'Age d'Homme, 1999, p.361). 



En ce qui concerne la polygamie, 
Mahomet, le beau modele des 
musulmans, a montre l'exemple 

« Le Prophete [Mahomet] a 
epouse 15 femmes, a effective- 
ment vecu avec 13 parmi elles, a 
eu 11 epouses en meme temps ; il 
mourut laissant 9 veuves [...]. Les 
concubines du Prophete [Maho- 
met] furent au nombre de 48, on 
a dit aussi 66, Allah seal le salt. » 
P. CASANOVA, Mahomet et la 
fin du monde, cite par Quentin 
LUDWIG, Comprendre l'islam, 
Paris, Eyrolles, 2004, p. 139. 




Al UBU Exemple donne par Mahomet 



Si Mahomet a pu vivre avec plus 
de quatre epouses en meme 
temps, c'est parce que le Coran 
lui a soi-disant donne ce privi- 
lege scandaleux : 

« Prophete [Mahomet], nous de- 
clarons licite pour toi tes epouses 
que tu as dotees, les captives que 
Dieu [Allah] t'as donnees par 
fait de guerre, [...] ainsi que toute 
femme croyante [musulmane] qui 
aura offert sa main au Prophete 
[Mahomet] sous reserve de ton 
consentement. C'est la un privi- 
lege qui t'est reserve en dehors des 
autres croyants [musulmans]. » 
Le Coran, sourate 33, v.50 (trad. 
S. MAZIGH). 

La Sunna, c'est-a-dire la tradition 
qui reprend les paroles et les ac- 
tions de Mahomet, exalte meme 
les performances sexuelles du 
prophete de l'islam : 

« Anas-ben-Malik [compagnon 
de Mahomet] rapporte que le Pro- 
phete de Dieu [Mahomet], dans 
une seule nuit, avait commerce 
avec toutes ses femmes, et elles 
etaient a ce moment, au nombre 
de neuf. » 

EL-BOKHARI, Les Traditions 
islamiques, titre 5, chap.24, t.l, 
p.108. 

Parmi ses femmes, Mahomet 
aimait particulierement la jeune 
Aicha. Selon elle : 

« Le Prophete [Mahomet, age de 
53 ans] I'epousa quand elle avait 
6 ans ; le mariagefut consomme 
quand elle avait neuf ans, et elle 
resta avec le Prophete [Mahomet] 
neuf ans. » 

EL-BOKHARI, Les Traditions is- 
lamiques, titre 67, chap.39, t.3, 
p.568. 

Parmi ses autres femmes, Ma- 
homet a aussi epouse une cou- 
sine, Zaynab bint Jahsh, alors 
qu'elle etait deja l'epouse de son 
fils adoptif Zayd b. Haritha ! Ce 
mariage avait provoque le scan- 



UBU RETRO 



1908 : ANNEXION DU CONGO 
2008 : DISLOCATION DE LA 
BELGIQUE ? 

20 aout 1908 - Compte rendu 
de la seance de la Chambre 
"Les evenements se sont pre- 
cipites hier. Le debat que Von 
croyait de voir se prolonger a 
pris fin. Apres un mois de dis- 
cussions sur la loi coloniale, la 
Chambre a vote sur trois projets 
: le Traite de cession, VActe addi- 
tionnel et la Chartre coloniale. 
Depuis 1830, c'est sans aucun 
doute, I'acte le plus important 
de notre vie nationale que la 
Chambre ait passe. Ily avait 147 
membres presents sur les 166 
que compte cette assemblee. Le 
nombre d'absents est assez eleve 
pour une affaire de cette im- 
portance : ils etaient 19 [plus de 
10%]. La reprise du Congo fut 
votee par une imposante majo- 
rite 83 voix contre 54 et neuf abs- 
tentions. Toute la droite a vote 
pour, sauf MM. Coifs et Daens. 
Toute la gauche socialiste a vote 
contre. La gauche liberale s'est 
divisee: 22 membres ont vote 
contre, 8 se sont abstenus, 8 ont 
vote pour. Ces huit derniers sont 
MM. Braun. Delvaux, Franck, 
Huysmans, Hvmans, Monville, 
Tonnelier et Verheyen. Leopold 
II cede ainsi a ses sujets un do- 
maine qui deviendra leur colo- 
nic" 



dale parmi les Arabes. Mahomet 
a alors recu tres opportunement 
un verset du Coran, destine a le- 
gitimer sa conduite : 
« Lorsque Zayd ne la desira 
plus, nous [Allah] te la [Zaynab] 
donndmes comme epouse afin 
qu'aucun grief ne soit fait aux 
croyants [musulmans], qui epou- 
sent les femmes de leursflls adop- 
tifs. » 

Le Coran, sourate 33, v.37 (trad. 
S. H. BOUBAKEUR). 

Depuis ce scandale, l'adoption 
est interdite par la loi musulma- 
ne. 

Le Coran, livre sacre des musul- 
mans, proclame done l'inferio- 
rite de la femme par rapport a 
l'homme et permet a Mahomet, 
le prophete fondateur de l'islam, 
d'epouser autant de femmes 
qu'il le souhaite, notamment 
la femme de son fils adoptif, en 
plus d'une fiilette de neuf ans ! Si 
Jesus-Christ ou l'un de ses apo- 
tres avait dit et fait de telles cho- 
ses, qu'auraient dit les feministes 
et les defenseurs des Droits de 
l'Homme ! 

Pere Samuel UBU 




6 - www.pereubu.be 



JBU CORPUS 



3 Mars 2008 



(AdV\Vf\V- ! J. «** 




UBU PALAIS 

LIEGE 

Passe par Liege il se passe tou- 
jours quelque chose ! 
A l'instar de son mentor, le Pro- 
cureur General de Liege, Cedric 
Visart de Bocarme, qui avait blo- 
que un dossier a l'epoque, lors- 
que il etait le Procureur du Roi de 
Namur. 

le Premier Substitut Jean-Louis 
Lecrompe [bien loge au PS] a de- 
cide de faire la meme chose que 



son actuel patron, en bloquant 
un dossier frere : il en requiert le 
non lieu ! Dieu soit loue... 
Information transmise charita- 
blement a la soeur de notre futur- 
ex Premier ministre, enfin nom- 
inee, Procureur du Roi de Liege, 
madame Daniele Reynders. 
Il est grand temps qu'elle sur- 
veille son Parquet, ou galope tou- 
jours le tres basset artesien de la 
charmante Premiere Avocate Ge- 
nerate Marianne Lejeune. 
De plus la personne incriminee 
et protegee raconte dans tout le 
Carre, que c'est grace a ses rela- 
tions - imaginaires - avec la Reyn- 
ders qu'il ne sera pas poursuivi. 

ANDRIGO JEAN DE ALMEIDA 

Tout le Poelaert connait ce sym- 
pathique robin, toujours des plus 
aimables. 

Il ecrit au greffe du Tribunal de 
Police afin de se faire envoyer 
une copie d'un jugement de po- 
lice, avec jonction d'un bon de 
greffe pour son cout. 
Quoi de plus normal, c'est de la 
routine ! 




Il vient de recevoir un mois plus 
tard [ca ne s'invente pas] la re- 



ponse d'un greffier, avec la men- 
tion manuscrite : autorisation 
avec motivation a demander a 
I' auditor at du travail s.v.p. ! 
Le Batonnier des roulagistes, Me- 
Pierre Dewit, dont le bureau est 
sympathiquement etabli, tous les 
matins, dans le fond du vestiaire, 
en rit encore dans son dictapho- 
ne. 

R.I.P. M e DANIEL KHAN 

C'est sur la pointe des pieds que 
ce brillant juriste, a la barbe de 
capitaine Haddock, a quitte le 
Palais qu'il aimait tant. 
Excellent juriste, il n'a pas percu 
a temps le fait d'etre manipule 
par le Van Ghisegem local, un 
des agites judiciaires de Poelaert, 
a savoir, Georges Frisque. 
Il avait repris avec courage pour 
Jeannine Deheulin toute l'ins- 
truction de la bizarre affaire de 
l'assassinat de son his Jean Paul 
Taminiaux a Charleroi, a mettre 
en liaison, avec l'assassinat de 
Simon Poncelet, fils de l'ancien 
Procureur du Roi de Tournai. 

FERET DANIEL 

On ne resiste pas a vous narrer les 
dernieres aventures de l'ex presi- 
dent du F.N., Daniel Feret. 
Dechu, l'ex president s'est pre- 
sents habille comme un clodo, 
rue Berthelot en tram, ou il doit 
purger ses 250 heures de travail 
d'interet general. 
Pour rappel, il avait ete condam- 



ne par la Cour d' Appel de Bruxel- 
les a travailler des heures de tra- 
vail, dans une a.s.b.l. a caractere 
social, proposee par la maison de 
justice, et sa directrice la devouee 
Karine Mailleu. 

A peine sorti de son tram, a la 
Barriere de Saint Gilles, voila que 
le Feret s'est fait attaque par deux 
jeunes "scandinaves", qui Ton 
frappe a la nuque et lui ont vole 
son GSM. 




LE SORT DU DETENU 

Le detenu : un citoyen comme 
les autres ! Le groupe PS du Par- 
lement bruxellois lance une re- 
flexion sur le parcours du detenu 
a Bruxelles. Tres bonne initiative. 
Du vendredi 14 mars au vendredi 
21 mars, colloque au parlement 
rue du Lombard. 
Mais Rudi Vervoort a oublie de 
demander au centre de forma- 
tion de 1' O.B.F.G. des points pour 
les robins ! Quel dommage de cet 
oubli, pour une si bonne initia- 
tive. Et chose surprenante, il n'est 
pas prevu de traduction en neer- 
landais ! 

Condor UBU 






r^ 



To sepAS 



iP* 




&»*¥** 



UBU VERITAS 



LES LOUPS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX 



UBU MEDIAS 



L'HISTOIRE NE TRICHE PAS 

«Survivre avec les loups» est en 
realite une enorme escroquerie 
qui fait le jeu des negationnistes, 
bafoue la memoire des deportes 
et disparus de la Soah, tout 
cela pour de simples interets 
mercan tiles. 

Carlos Ubu s'est rendu aux 
archives de la Bibliotheque 
Royale de Belgique et a pu 
constater que : 

- il n'y eut aucune deportation 
[hors du pays] depuis la Belgique 
au printemps 1941 [a l'exception 
de quelques dizaines de militants 
communistes]. La premiere 
deportation vers Test a debute 
bien plus tard, le 4 aout 1942. 

- aucun des 25 000 deportes juifs 
de Belgique recenses n'offre 
une compatibilite avec l'auteur 
de «Survivre avec les loups» : 
fille d'un couple juif d'origine 
germano-russe dont les prenoms 
etaient Gerusha et Reuven 
[meme avec une recherche sans 
les prenoms] 

- la mechante famille beige qui 
«heberge la petite juive pour du 
pognonpourlalivrerauxteutons» 
et qui provoque toute l'histoire 
[la fuite de Misha a travers 
l'Europe], n'a jamais existe, fut- 
ce sous un autre nom. Un simple 
comparaison des lieux evoques a 
Anderlecht [salut Jacques] suffita 
le demontrer; 

- personnage central du livre, le 
«grand-pere-prof-de-geo qui 



offre une boussole a la petite fille 
[pour faire un tour d'Europe a 8 
ans.. .], estmembre de lamechante 
famille qui... n'a pas existe et 
dont personne n'a pu retrouve de 
traces au sol de sa grande ferme, 
situee pres d'Anderlecht. 
- autre element historique : le 
pretendu bombardement sur un 
depot de petrole de la ville qui 
aurait detruit un pont voisin de 
la maison sur le canal alors que 
aucun pont sur cette portion du 
canal Bruxelles-Charleroi, pres 
d'Anderlecht ne fut bombarde en 
1941. 

La seule trace de pont est celui 
que les Britanniques avaient 
sabote lors de leur retraite, en 
1940 [transforme en passerelle 
pour pietons, parfaitement 
praticable] . 

En realite, l'auteur [de son 
vrai nom Monique Dewael] 
s'est adjoint les services d'un 
negre [une amie et voisine de 
l'editrice] pour phraser cette 
fiction : ni en 1941 ni plus tard, 
les services de l'etat civil de la 
maison communale d'Anderlecht 
ne lui ont delivre une fausse 
carte d'identite, comme elle le 
pretend. 



DANSE AVEC LES LOUPS 

Quant a la possibilite de voir un 
enfant vivre avec des loups, elle 
est quasi nulle selon un celebre 
professeur d'ethologie francais 
que nous avons contacte. 
Un seul cas connu a existe : un 
enfant sauvage dont la survie 
en foret durant une decennie 
puisse etre authentifiee par de 
tres nombreux documents ecrits 
: Marie-Angelique, qui avait 9 
ans lors de son evasion, survecut 
en foret entre novembre 1721 
et septembre 1731, aux grands 
hivers. 




Si Marie-Angelique a pu realiser 
ce prodige reste sans equivalent, 
c'est qu'elle etait une petite 
Amerindienne de la nation 
des Renards, voisins et grands 
ennemis des Sioux et des colons 
Francais du Canada. Toute petite 
deja, elle savait nager, coudre des 
vetements, des peaux... et meme 
s'enterrer pour se proteger du 
grand froid. 

On parle encore souvent de deux 
fillettes qui auraient vecu avec 



les loups : les celebres indiennes 
Amala et Kamala. A la verite, 
Kamala etait une fillette deficiente 
mentale [affectee d'un syndrome 
de Rett] qu'un escroc, Singh, 
frappait a coups de baton afin 
qu'elle marchat a quatre pattes 
devant ses visiteurs :» Attention ! 
C'est la fille elevee par des loups 
! Elle est feroce !». Affabulation 
pure au final. 

Tout cela n'est done qu'une 
dangereuse exploitation [et un 
paquet d'euros en poche au 
passage] de l'emotion suscitee 
par une - certes - belle histoire, 
bien scenarisee mais purement 
fictionnelle qui, sous des dehors 
niais, donne du grain a moudre 
aux revisionnistes. Et avec ces 
reviseurs de l'Histoire, amis de 
Bart De Wever, pas de quartier. 
No passaram ! 

PhilibertUBU 




QUESTION A LA UNE, 
QUESTION DE RYTHME ! 

Le donneur de lecons attitre de 
la RTBF Jean-Claude Defosse 
pretend faire une emission d'in- 
vestigation journalistique par se- 
maine [Questions a la Une] . 
La RTBF n'en a manifestement 
pas les moyens [question de tun- 
ne] . La semaine derniere, il nous 
entretenait des honoraires medi- 
caux exiges a l'insu des cliniques 
par des medecins malhonnetes. 
Pour illustrer son propos, il nous 
a presente un des anciens chef 
de service de transplantation de 
St- Luc, le P r Alexandre. Pour une 
affaire qui datait de... 1992. Pour- 
quoi pas un carabin du temps de 
Moliere avec son clystere ! Heu- 
reusement que le D r Jacques De 
Toeuf, en condamnant formelle- 
ment les pratiques de certains de 
ses confreres, a sauve la mise. 
Le camarade Defosse commen- 
ce a avoir beaucoup de mal a se 
renouveler. A 67 ans, le rythme 
hebdomadaire est sans doute un 
peu trop eleve pour lui ! 
Question subsidiaire : les clini- 
ques Erasme et St Luc ont ete ci- 
tees. Une autre etait concernee 
par trois cas mais son nom ne 
fut pas evoque, sans doute par 
delicatesse. Avec les gros sabots 
de Defosse , meme un ane [de 
Schaerbeek] aura reconnu une 
clinique uccloise reputee pour 
ses prixmoderes ! 

AstridUBU 



www.pereubu.be 



UBUAVU! 



lars 2008 - 7 



UBU TEVE 



Samedi 15 mars 

A 20h00, le Dessous des Cartes 

sur Arte se penche sur l'histoire 
de la Republique de Taiwan. 
A 21h00, toujours sur Arte, il sera 
question de la bataille de Sedan 
en 1970. A Tissue du combat, 
Napoleon III hissera le drapeau 
blanc sur la citadelle de Sedan et 
sera fait prisonnier avec plus de 
cent mille de ses hommes. Cette 
page d'histoire franco-allemande 
constitue une etape decisive dans 
l'avenement d'un nouvel empire 
expansionniste en Allemagne. 




Mardi 18 mars 

Depuis plus de 15 ans, les ceuvres 
ecrites par Eric-Emmanuel Sch- 
mitt connaissent un succes tota- 
lement merite. Pour ceux qui ne 
l'ont pas encore lu, je conseille en 
particulier le roman « La part de 
l'autre », une remarquable bio- 
graphie romancee d'Hitler ecrite 
en parallele avec une biographie 
uchronique dAdolf H. Selon 
Schmitt, la minute qui a boule- 
verse le cours du monde est celle 
ou Fun des membres du jury de 
l'Ecole des Beaux-Arts de Vienne 
prononca la phrase « Adolf Hitler 
recale. » 

L'emission « Noms de Dieux » 
rediffusee sur La Deux a 22h45 



i— - .--.. — i 

VPS& fa HAf: VotiC, 




nous donne l'occasion d'enten- 
dre les reflexions profondes de 
ce talentueux romancier et dra- 
maturge d'origine lyonnaise. [Qui 
se promene regulierement aux 
abords des etangs d'lxelles]. 

Mercredi 19 mars 

Les chaines publiques alleman- 
des proposent des programmes 
tres contrastes. Ainsi, il n'est pas 
rare d'assister a des emissions de 
varietes dans un decor bavarois 
suranne avec des chansons tota- 
lement ringardes et des garcons 
en culotte en cuir et chapeau a 
plume. Mais, la deuxieme chaine 
allemande passe aussi reguliere- 
ment d'excellents documentaires 
et magazines de vulgarisation 
scientifique. Ainsi, chaque mer- 
credi vers 22hl5, la ZDF diffuse 
le tres bon «Abenteuer Wissen». 
Au sommaire, remission de ce 
mercredi traitera des gigantes- 
ques travaux d'elargissement du 
canal de Panama qui devraient 
etre acheves en 2014, permettant 
alors a des navires encore plus 
gros d'emprunter cette voie. 

Andre UBU 

UBU RESTO 



LE BRUIT QUI COURT [LIEGE] 

Loge dans une ancienne ban- 
que du siecle dernier, le Bruit qui 
Court est devenu un incontour- 
nable de la restauration liegeoi- 
se. 

UBU se devait d'aller le tester in- 
cognito. 

Immense verriere, couleurs du 
bon vin et de la terre chaude : 
le cadre est tres mode et soigne. 
Souvent dans ce cas la, la carte ou 
le service ne suit pas... 
Et la, ce fut plutot une bonne 



surprise. Vanessa UBU a teste le 
pain perdu gratine au chevre et a 
l'huile de truffe avant de craquer 
pour le moelleux au chocolat, 
tout simplement divin. 





Laddition n'est pas trop indigeste 
et le service, un brin desinvolte, 
tient son rang. Une critique : la 
lenteur pour un midi et la musi- 
que lounge un rien trop enten- 
due. 

Muriel UBU 



UBU CINOCHE 

COUPEZ ! 

«There will be blood» 

Ou comment traiter une fois de 
plus la galere, la tenacite, la reus- 
site fulgurante, la perte de tout 
etat d'ame, la decheance et la so- 
litude. Une originalite : on nage 
dans les puits de petrole au debut 
du XXeme siecle. Un film long, 
parfois a la limite du soporifique, 
accompagne d'une musique ina- 
daptee et prise de tete, et mettant 
en scene des personnages secon- 
dares aussi perturbes que per- 
turbants. Ce recit au gout apre de 
Tor noir repose entierement sur 
la prestation fascinante de Daniel 
Day Lewis, qui merite largement 
son Oscar. Cependant, comme 
son personnage le dit bien : « un 
homme seul ne peut pas extraire 
du petrole ». 



CATOURNE! 

« Bienvenue chez les Ch'tis » 

Ou comment faire franchement 
rire en traitant le choc des cultu- 
res entre le Nord et le Sud d'un 
meme pays. Comme quoi, c'est 
possible... Mais nous sommes en 
France, a Bergues, ou Dany Boon 
ne s'embarrasse pas d'un realis- 
me profond [il se met a dracher 
brusquement une fois la pancarte 
« Nord-Pas-de-Calais » franchie 
sur l'autoroute] mais distille avec 
subtilite tous les cliches possi- 
bles sur la rencontre d'un plouc 
a l'accent particulier du Nord et 
d'un cadre bourre d'a priori du 
Sud. On pourrait se pencher sur 
l'invraisemblance indeniable du 
scenario, mais on prefere pren- 
dre l'ensemble au 46eme degre 
et savourer les quiproquos de 
langage et autres scenes pittores- 
ques arrosees... Ne pas rater le 
betisier a la fin. Bon amus'mint 
les biloutes ! 




Virginie UBU 

BU 

BREAK 



PUBLICITE POUR LA PRESSE SUBSIDIEE - N'ENGAGE PAS LA REDACTION 



Le Swar n'a pas envie de savoir. Et les Carolos non plus. 

Tcharlerwe, ton univers impitoyable: elue ville la plus laide du monde, un chomage stabilise a 35%, I'ICDI devenu musee 
d'art moderne, Jamioulx qui ne desemplit plus. Le Pays Noir tel que vous le connaissez pas : sa Misere, ses Assistes, ses Zebres, 
ses Spirous, son metro fantome, sa Vilette et ses freres Brogno... 



LE SWAR 



UBU BREVES 

COALITION 

"Orange + Bleu + Rouge [PS], le 
prochain gouvernement sera 
done de couleur Lilas!" (RTBF- 
8/03) 

Le terme (!) convient tout-a-fait: 
le lilas nefleurit qu'au printemps 
pour seulement quelques semai- 
nes. 

DISPARITION 

Et si Bart De Wever fait tomber ce 

gouvernement, 

on pourra Vappeler le "poincon- 

neur des lilas". 

RESURRECTION 

On garde les memes partis pour 

le gouvernement qui va naitre a 

Paques. 

Chic, les cloches sont de retour. 





INTERDICTION 

Vers une interdiction de tout 

sponsoring d'evenements spor- 

tifs par des marques d'alcool [Le 

Soir - 6/3] ? 

De nombreux supporteurs du 

Standard vont se demander pour- 

quoi. 

STUPEFACTION 

Pour donner des idees aux jeunes 
[Le Soir - 6/3]: "Sur le plan de la 
qualite de vie et de la sante, l'al- 
cool est bien pire que l'hero'ine" 
Oui, mais c'est moins cher. 

EXPLOSION 

A Dinant, les jeunes se droguent 
en inhalant le gaz contenu dans 
des recharges pour briquet [RTL- 
TVI - 7/03] 

Un probleme de gaz pour Four- 
neaux ? 

FEMINISATION 

8/3: Journee Internationale de la 

Femme: Di Rupo a la tele devant 

un panneau "Au PS, pas besoin 

de s'appeler Carla pour etre lere 

dame"! 

Comment s'appelle la lere dame 

auPS ? 

GLOBALISATION 

Avec 58 milliards de $, Bill Gates 

n'est plus que la 3eme fortune 

mondiale. 

Comme ca nefait que 38 milliards 

d'€, en Europe il n'impressionne 

plus grand'monde. 

OBSERVATION 

Karine Lallieux [PS] propose la 
creation d'un "observatoire des 
prix" pour freiner la hausse du 
coiit de la vie [RTBF- 9/03] 
Encore un bidule style Casques 
Bleus : observer sans intervenir. 

Jack UBU 



8 - www.pereubu.be 



iBU S'AFFICH 



3 Mars 2008 



UBU S'AFFICHE 



La Belgique offre 86 Millions d'€ 

aux Palestiniens 




La Joyeuse Entree de Charles Michel en Palestine